Archives de catégorie : Actualités

La Ciguë inaugure & vernit!

La Ciguë inaugure & vernit!

La coopérative a le plaisir de vous inviter à l'inauguration d'un immeuble de logements communautaires,
trois duplex, vingt-cinq chambres, couplé avec le vernissage du projet lauréat du concours organisé dans le cadre
de la construction de l'écoquartier des Vergers à Meyrin.

L'inauguration et le vernissage auront lieu le mardi 27 août 2013 dès 17h au 23 boulevard du Pont d’Arve et seront
suivis d'une fête Ciguë dans les étages. A cette occasion nous présenterons les vingt-neuf projets qui ont participé au
concours d'architecture, l'exposition sera encore ouverte au public les 28-29 août de 16h00 à 20h00.

17h30 Discours
18h00 Apéritif
20h00 – 24h00 Fête

Au plaisir de vous y retrouver, avec nos meilleurs messages.


Antonella Vitali

Guillaume Käser
responsables des constructions
relations externes

La Ciguë
coopérative de logements pour personnes en formation

Dossier mensuel de l’ARTIAS: Les coopératives d’habitation comme réponse à la crise du logement?

La coopérative d'habitation comme réponse à la crise du logement?

On estime à 1,5% le taux de logements vacants nécessaire à l'équilibre du marché. Avec un taux national avoisinant 1%, la Suisse connaît une pénurie depuis plusieurs années. Certes, seules certaines villes ou régions sont fortement touchées. En Suisse romande, la situation est particulièrement tendue dans l'Arc lémanique, avec une pointe pour les deux villes de Genève et Lausanne. Là où sévit la pénurie, les prix augmentent et finissent par n'être plus en adéquation avec le budget d'une partie de la population.

A l'heure où les budgets d'aide sociale explosent, il paraît opportun pour l'Etat d'investir dans des moyens qui permettent d'agir en amont. Le logement est un de ces moyens.

La coopérative d'habitation est présentée ici pour lutter contre la pénurie de logements à loyer modéré. En effet, la coopérative n'a pas de but lucratif, ses loyers sont plus bas que ceux du marché et ses immeubles échappent à la spéculation, même à long terme. Les logements qu'elle met sur le marché s'adressent donc bien à cette partie de la population qui, sans coopérative, ne trouverait que peu ou plus de logements avec un loyer en adéquation avec son budget.

La Confédération, dans une loi de 2003, a voté une série d'aides indirectes destinées aux coopératives et aux fondations notamment. Dès 2009, elle a mandaté l'ASH pour distribuer une partie de ces aides aux coopératives d'habitation. De même, quelques cantons – notamment Genève, Neuchâtel et Vaud – et quelques villes – Genève et Lausanne – ont mis sur pied des mesures visant à favoriser la construction ou la rénovation de tels logements. Toutes ces aides permettent aux coopératives d'habitation de diminuer encore les prix des logements qu'elles mettent sur le marché.

Dossier du mois en pdf: http://www.artias.ch/media/DossierMois/2012/Dossierdec12.pdf

Fête des Coopératives d’Habitation

2012 a été déclaré "Années des Coopératives" par l'ONU . À cette occassion, les membres du Groupement Genevois de Coopératives d'Habitation, dont Polygones, ont décidé d'organiser la "Fête des Coopératives d'Habitation".

Il s'agit d'un événement à tendance festive, au cours duquel le public aura l'opportunité de se renseigner et de se familiariser avec la notion de coopérative d'habitation à Genève, de rencontrer des membres de coopératives, d'échanger, etc.

Cet événement aura lieu le 29 septembre 2012 à la Cité Vieussieux, haut lieu historique du mouvement coopératif à Genève.

Polygones y tiendra un stand pour présenter son projet et offrir diverses activités ludiques.

{edocs}users/00240_00237.pdf,600,300,link{/edocs}

Colloque interdisciplinaire sur le présent et devenir des coopératives en Suisse

Présent et devenir des coopératives en Suisse romande

La coopérative, un modèle économique pour demain ? 

Colloque interdisciplinaire sur le présent et devenir
des coopératives en Suisse romande.

13 novembre 2012, Université de Lausanne

 

Réunissant chercheurs, coopératives, autorités publiques et représentants de l’économie et de la société civile, le colloque vise à discuter de l’avenir des coopératives en Suisse romande. Il s’agira de réfléchir aux opportunités que les coopératives offrent pour le 21e siècle. Nous y aborderons entre autres les questions suivantes:

  • Au regard des différentes crises traversées par notre société (p.ex., économie, logement, environnement), quelles solutions offre le model coopératif?
  • Quelles leçons l’économie et les entreprises peuvent-elles tirer de plus d’un siècle d’histoire coopérative?
  • Quelle place pour le modèle coopératif dans les hautes écoles et les politiques publiques?

La combinaison du colloque avec le salon HEC des entreprises responsables permettra de renforcer les liens entre le monde académique et la société civile. Il mettra de plus les étudiants en relations avec des entreprises et organisations susceptibles de les accueillir pour un projet, un stage ou un emploi et présentant leurs activités, culture d’entreprise et approche de la responsabilité sociale et environnementale.

Plus de détails sur le site suivant: http://www3.unil.ch/wpmu/ess-vd/coop2012/

Polygones parmi les finalistes du Concours Rigaud (Chêne-Bougeries)

En 2011, Polygones a fait acte de candidature  pour le concours initié par la commune de Chêne-Bougeries. Le but de la commune était de remettre un DDP (Droit Distinct et Permanent, aussi appelé Droit de Superficie) pour la construction de 2 immeubles (une quarantaine d’appartements) sur un terrain lui appartenant, dans le périmètre délimité par la route Jean-Jacques Rigaud et le chemin des Buclines.  Ces immeubles font partie d’un nouveau quartier durable en devenir. Les détails de ce projet sont disponibles sur le site de la  commune.

Après 2 phases de sélection basées sur un cahier des charges intégrants des aspects sociaux, environnementaux et architecturaux poussés, Polygones a fait partie des 5 finalistes et a été auditionné par le comité de sélection, mais son projet n’a finalement pas été retenu.

Le projet de Polygones comprenait la réalisation de 2 immeubles (R+2 et R+3 selon le PLQ 29701 en vigueur) entièrement à structure porteuse en bois et visant une certification de Très Haute Performance Énergétique (THPE) et une labellisation Minergie P + Eco). Ces immeubles auraient principalement été chauffé de manière passive et par une installation solaire thermique.

Le programme de Polygones intégrait également de nombreux éléments paysagers incorporant des jardins potagers participatifs, un système de filtrage naturel des eaux grises et une récupération intelligente de l’eau de pluie et de l’eau des ménages.

La réalisation du dossier de candidature a été l’occasion pour les membres de Polygones de se former et de se perfectionner aux contacts d’architectes, d’ingénieurs et de paysagistes, et de travailler ensemble sur une implémentation possible des concepts qui leur tiennent à cœur. Cette expérience est donc extrêmement positive et a doté Polygones de nouvelles compétences, tout en renforçant ses liens avec les professionnels. Cela a également été l’occasion pour les membres de Polygones ayant plus récemment rejoint la coopérative d’intégrer son fonctionnement participatif.

Ce dossier de candidature a été réalisé en collaboration avec le bureau d’architectes Face à Face, le bureau de d’architecture paysagère rb landscape architecture, le bureau d’ingénieurie civil Marc Jeannet, le bureau d’ingénierie CVSE Rhyner Énergie.

Polygones remercie tous ces professionnels pour leur soutient et leur motivation dans ce projet, et pour le partage de leurs connaissances et de leur compétences avec les membres de Polygones.

Polygones dans Le Courrier du 19 août 2011

En août 2011, Fanny a été interviewée par Le Courrier sur le processus de création d'une coopérative par des citoyens, sur son fonctionnement, les difficultés et les joies, etc.

Le résultat en est un chouette article partageant la page 3 (page "focus") avec un article plus général, la page étant consacrée entièrement aux coopératives d'habitation à Genève.

Voici le pdf de la page en question. 

{edocs}users/polygones_dans_lecourrier_2011-08-19.pdf,600,300,link{/edocs}

Ventilation contrôlée simple – Rencontre du ScanE – vendredi 18.11.11 à 12h30

Au Musée d'Histoire Naturelle, de 12h30 à 13h30 (sandwichs dès 12h)

Flyer officiel

Les techniques de ventilation simples de haut standard énergétique sont encore peu connues. L’architecte et le maître d’ouvrage qui ne les connaissent pas se trouvent souvent devant le choix cornélien d'un système complexe et cher ou pas d'aération contrôlée du tout. Entre les deux options, il existe des stratégies alternatives, soit en ventilation naturelle contrôlée, soit en ventilation hybride, soit en ventilation mécanique, avec ou sans récupération.

Une ventilation contrôlée simple et techniquement sobre est bon marché, parfois très bon marché. Une ventilation complexe avec double flux et récupération de chaleur peut s'élever jusqu’à 8% du coût d'une construction neuve, voire 10% en rénovation, ce qui entraîne théoriquement la perte du label Minergie (qui exige que le surcoût ne dépasse pas 5% du coût global de la construction).

Par contre, une ventilation simple, correctement conçue, adaptant le débit au besoin, peut réduire jusqu’à 40% les pertes de chaleur par rapport à une installation conventionnelle avec une consommation d'électricité des ventilateurs beaucoup plus faible.

M. F. Flourentzou, ingénieur en énergétique du bâtiment, ancien chercheur au Laboratoire d'énergie solaire et de physique du bâtiment (LESO) de l'EPFL et actuel responsable au sein de la société ESTIA (méthode de diagnostic rapide des bâtiments EPIQR+) nous montrera les principales solutions possibles en ventilation simple et démontrera leurs performances et leur pertinence.